Les tendances et les techniques artistiques évoluent au cours des années. La photographie elle, n’a bien entendu, pas échappé à la règle, et tout particulièrement la photographie de mode qui n’a cessé d’évoluer au fil des décennies.

Depuis Virginia de Castiglione et Pierre-Louis Pierson, photographe de Napoléon III, la photographie de mode et ses techniques ont bien changé. Comment a évolué la photographie de mode ?

 L’extravagance poétique des débuts

Alors que Charles Reutlinger crée à Paris le premier studio photo spécialisé dans les portraits d’artistes mis en scène, les frères Seeberger fondent en 1909 un studio se concentrant dans un premier temps sur la vie et l’architecture parisienne.

Peu après, les trois frères décident de se lancer dans la photographie de mode et créent ainsi leur marque de fabrique en photographiant leurs modèles dans les paysages urbains de la Capitale. Dans un même temps, De Meyer, un photographe allemand, joue quant à lui, sur les contrastes et les lumières pour créer des silhouettes aériennes reconnaissables.

Le sommet de l’extravagance est atteint avec Man Ray qui utilise des mises en scènes parfois étranges pour mettre en avant un accessoire, un vêtement. A travers des jeux de lumière et des poses originales, Man Ray est un pionnier en matière de techniques photo.

De mannequin à top model

Après des débuts très romantiques, Edward J. Steichen initie un mouvement artistique minimaliste. La photographie n’est plus axée sur le décor ou la mise en scène mais bien sur le mannequin qui s’anime sous l’objectif.

Ses successeurs, Munkasci et Richard Avedon, poursuivent la route tracée par Steichen et n’hésitent pas à repousser les limites de la mobilité en photographiant leurs modèles en extérieur. Le mouvement devient alors le fondement même de la photographie qui tente d’exprimer la vie à travers l’objectif. Bien loin des modèles figés des débuts, les mannequins deviennent alors des tops model qui captivent l’objectif.

La liberté

Dans les années 70, une véritable métamorphose de la société débute. La liberté est au cœur de ce mouvement social auquel la photographie n’échappe pas. Ces corps à présent animés se dénudent, bougent et s’inventent des rôles. Guy Bourdin et Helmut Newton jouent avec les ambiguïtés et la séduction pour faire des photographies de mode sulfureuses et un brin, provocantes.

Ce souffle de liberté se poursuit jusqu’à la fin des années 80 qui annonce le début d’une décennie d’élégance, de sobriété et la sensualité. Dès le début du nouveau millénaire, les couleurs pop et flashy envahissent les objectifs. Les paillettes et le glamour sont partout et Richardson, célèbre photographe controversé, en fait sa marque.

Depuis quelques années, la photographie est un moyen de faire réagir le monde et la mode. La provocation et les messages transmis sont toujours plus forts. Au-delà de l’art et la technique, la photographie de mode est devenue, au fil des années, un moyen de revendication.

Aujourd’hui les photographes de mode sont des artistes

Les photographes de mode aujourd’hui, à l’instar de Arman Molavi, photographe de mode franco-iranien, qui s’illustre à Paris et à l’international, sont de véritables artistes, et ont le don pour faire ressortir les tenues des mannequins, et par conséquent mettre en avant les marques au même titre que les modèles. Des photos qui seront ensuite, mis en avant sur des magazines ou des sites internet.

Laisser un commentaire